Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Philippe Lacoche, journaliste-écrivain-essayiste (cf. son opus sur Roger Vailland, 2016)

Philippe Lacoche, journaliste-écrivain-essayiste (cf. son opus sur Roger Vailland, 2016)

"Il n'y a rien de plus étrange qu'une chronique. Pas plus celle-ci qu'une autre. Juste le genre journalistique ou littéraire. Journalistique et littéraire. son but ? Laisser une trace, l'air du temps. Un peu de sang, un peu de rire, un peu de larme, beaucoup de blues, de dérisoire, d'un type qui regarde autour de lui, qui commente éventuellement, qui se tait, s'attendrit, se révolte. Des petits bouts de vie fichés dans la page d'un journal, échardes minuscules, secondes pointues égarées dans l'immensité de l'univers, avant qu'elles ne soient abosrbées par le grand sablier du temps qui fuit." (...)

Extr. Les Dessous Chics, Philippe Lacoche, dimanche 14/02/2016.

Chronique des "Dessous Chics" du dimanche 27/11/2016
Chronique des "Dessous Chics" du dimanche 27/11/2016

Chronique des "Dessous Chics" du dimanche 27/11/2016

Les Dessous chics, dimanche 20.11.2016
Les Dessous chics, dimanche 20.11.2016
Les Dessous chics, dimanche 20.11.2016
Les Dessous chics, dimanche 20.11.2016

Les Dessous chics, dimanche 20.11.2016

Le bonjour de Philippe Lacoche, 1er août 2016 in "Le Courrier picard"

Le bonjour de Philippe Lacoche, 1er août 2016 in "Le Courrier picard"

Dans le Cahier Spécial "Le souffle de la littérature dans la Grande Guerre" du Courrier picard -28/06/2016, Philippe Lacoche parle du combat de Blaise Cendrars à Frise et Tilloloy en tant qu'engagé dans l'armée française en 1914. L'écriture comme le meilleur outil pour décrire l'atroce réalité, "l'absurdité et l'horreur de cette saleté de guerre".

"Blaise Cendrars légionnaire dans la Somme", Philippe Lacoche ; Cahier Spécial du "Courrier picers", 28/06/2016

"Blaise Cendrars légionnaire dans la Somme", Philippe Lacoche ; Cahier Spécial du "Courrier picers", 28/06/2016

Alors là, chapeau ! Le Marquis des "Dessous chics" (cf. Le Courrier picard dominical...) affine encore ce dimanche 3 avril de plein-printemps -affine encore la gouaille élégante-prolo-humoristico-caustique de sa plume -d'écrivain et de sa verv journalistique -et c'est tout bonnement  SA-VOU-REUX !

 

Continuez, marquis, de taquiner la fée fessue comme on adorerait "adorloter"* un inaccessible Bourgogne aligoté...

 

*"adorloter" : mot-valise composé des adjectifs "adorer" + "dorloter" -créé incidemment et heureusement par une faute de frappe de l'odinateur. Eurêka et oui pour l'entrée de ce néologisme dans le dictionnaire de la Langue française (ne manque plus que l'accord des sages--.

Lire la chronique des Dessous chics in Le Courrier picard du dimanche 3 avril 2016.

"Commençons, lectrice, ma fée fessue, adorlotée (je laisse ce néologisme tel qu'il est apparu sur l'écran de mon ordinateur, fruit d'une faute de frappe ; adorlotée : à la fois adorée et dorlotée ; dès que je prends un verre avec Jean-Marie Rouard et Michel Déon, il faudra que je leur propose de l'inscrire au dictionnaire de l'Académie française), par les choses essentielles : l'averse de mars du Lundi de Pâques qui cingle de toit de la véranda de ma maison du faubourg de Hem, à Amiens. J'adore Pâques et son Lundi. Je les aime pour leur symbole religieux, bien sûr, comme bon nombre de petits Français, nés à la fin des années 1950, baptisés par des prêtres ouvriers, parfois membres de la CGT (c'était le cas d'un prêtre du presbytère de Tergnier). Ces petits Français qui, au lycée de la grande ville, au sortir de 1968, rencontrèrent des filles de bourgeois avec leurs vices délicieux, leurs fêtes faites des caves pleines de bourgognes inaccessibles, de leurs pères notaires, avocats, médecins. Ces petits Français qui, grâce à un vieux professeur anarchiste, ancien élève de Bachelard, fou de surréalisme et de philosophie matérialiste, tombent sous le charme de Marx. Ils en oublient le catholicisme de leur enfance. Les aubes immaculées comme les culottes de coton des filles si désirées quand on a douze ans. Filles aussi inaccessibles que le bourgogne des pères notaires des presque femmes que, quelques années plus tard, nous retrouverons dans les draps mauves de l'adolescence, égarés que nous fûmes dans des maisons de maîtres des bourgeois de Bohain (Aisne). Oui, disais-je, l'averse d'un matin de Lundi de Pâques, sur le toit de ma véranda. La pluie de mars qui cingle mon jardin. Cette pluie à la fois violente et douce qui nous réconcilie avec l'agneau pascal, et nous ferait presque retrouver la foi, enfouie sous les bruits du matérialisme."

Extrait de la chronique des "Dessous chics" de Philippe Lacoche, en ce dimanche 27 mars 2016

 

"(...) Je discutais (au premier Salon du livre d'Abbeville) avec mes amis Jacques Darras et Jean-Luc Vigneux, déplorais le fait que le nom de notre belle région disparaisse quasiment de la nouvelle appellation saugrenue. Cette société ne respecte plus rien. Elle n'a plus le sens de l'histoire. Tenter de rayer de nos mémoires le nom Picardie est une honte. Cette société consumériste, "moderne" (quoi de plus ridicule que la modernité ? Elle ne cesse de se démoder, la modernité) est une honte ambulante."

"Mars est un mois étrange. Pas désagréable, non. C'est celui au cours duquel Blaise Cendrars écrivit le poème "Les Pâques à New York", en 1912. (...)." extr. "Les Dessous chics" du dimanche 27 mars 2016.

"Drôle de vie et drôle de jeu" de Philippe Lacoche, éd. La Thébaïde, 2015 sous format numérique, 2016 en version papier
"Drôle de vie et drôle de jeu" de Philippe Lacoche, éd. La Thébaïde, 2015 sous format numérique, 2016 en version papier

"Drôle de vie et drôle de jeu" de Philippe Lacoche, éd. La Thébaïde, 2015 sous format numérique, 2016 en version papier

Philippe Lacoche
Philippe Lacoche

Toujours Vailland !

"Un petit ouvrage en forme de grand hommage.

Né sous forme numérique l'an passé, le texte de Philippe Lacoche devient livre grâce à l'initiative des éditions de La Thébaïde (de l'Axonais Emmanuel Bluteau).

L'auteur d'Un jeune homme seul ou 325 000 Francs, écrivain et journaliste, a toujours accompagné Philippe Lacoche, journaliste (au Courrier picard) et écrivain. Comme un modèle d'écriture, d'engagement, de vie. Un compagnon de route qui se révèle ici à travers un récit nourri d'anecdotes signifiantes de la vie de Lacoche. Le texte est complété par deux articles, sur Jacques-Francis Rolland et la reprise du livret d'oratorio réalisé en 2007 pour une intercommunalité de l'Oise, toujours en lien avec l'évocation de cette Drôle de vie Vailland.

Un petit livre qui ne déparera pas dans la bibliothèque, à côté des romans de Vailland."

Daniel Muraz, 27.03.2016, p. 31 Livres, Disques, Mutimédia Le Courrier picard.

L'écharpe rouge

L'écharpe rouge

Philippe Lacoche
Philippe Lacoche
Philippe Lacoche

"Ce qui compte, c'est de dire ce qu'on pense, d'être sincère", écrit le marquis des Dessous chics dans sa chronique du dimanche 27 septembre. En même temps qu'il se voit sélectionné pour le Prix Interallié pour son dernier roman paru "Vingt-quatre heures pour convaincre une femme" aux éditions Ecriture.

On est ravi, fées et lectrices adulées et adulatrices, lecteurs/maris envieux... Et ce disant on est sincère !

Philippe Lacoche
Philippe Lacoche

Extrait des "Dessous chics" de ce dimanche 20/09/2015 :

"L'ombre de Vailland à la Fête de l'Humanité"

(...) Je rêve comme rêverait un mauvais militant, loin de l'action, loin de tout, engoncé dans une mélancolie douillette, individuelle. Je me ressaisis, réveillé par les dialogues de mes voisins de bus. ils parlent des salaires minables, du stress au boulot, des conditions de travail épouvantables. Les effets collatéraux du capitalisme dans toute son infecte splendeur. on se sent seul, devant la machine ultralibérale, empêtré dans ses problèmes de frics, constamment aux abois, traqués par son compte en banque. A la Fête de l'Humanité, on se sent un peu moins seul. ça fait un bien fou."

"Les rentrées ne sont jamais amusantes. J'avance place Gambetta, à Amiens, ma grosse tête de Ternois protégée par un parapluie. Il pleut. Ciel de jais. Je marche d'un pas résigné vers mon destin. Je pense à mes problèmes de pognon. Les gens qui ont des problèmes de pognon sont de plus en plus nombreux. On se demande bien ce que fabrique la sociale-démocratie-libérale et ses alliés, le capitalisme de brutes qui rend les riches de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres, qui broient les beaux outils étatiques et fraternels construits par de Gaulle et les communistes au sortir de la guerre, sans oublier cette espèce d'Europe des marchés aussi navrante et allemande qu'une surprise-partie en Prusse orientale. Voilà, lectrice. Tu sais tout : ma rentrée est celle d'un gagnant, d'un winner qui veut en découdre dans cette souriante compétition où le meilleur gagne (parfois) et où le beau, le riche, le fort triomphent (toujours)."

Lire la suite dans Courrier picard du dimanche 06/09/2015, p.34

in Le Courrier picard, dimanche 06/09/2015 (p.34)

in Le Courrier picard, dimanche 06/09/2015 (p.34)

"L'Europe m'intéresse de très loin, en tout cas pas cette saleté d'Europe des marchés, sournoise, psychorigide, ultralibérale, si peu démocratique (elle se contrefiche de l'avis des peuples), allemande ; j'adorais le franc (l'euro, quelle monnaie ridicule tout de même !), les douaniers, passer les frontières pour aller en belgique, en Suisse, en Espagne ou en Italie. Oui, je suis un Français définitf qui rêve d'une Europe fraternelle, celle, peut-être, qu'on bâtira un jour avec les frères de SYRIZA et de Podemos." Philippe LACOCHE, "Les Dessous chics", 12/07/2015.

 

Roger Vailland – Duetto

Philippe Lacoche 

 Editeur : Nouvelles Lectures 

Format : ePub sans DRM

 

« Pourquoi ai-je choisi Roger Vailland ? Ce n’est pas moi qui l’ai choisi ; c’est lui qui m’a choisi. Ou, tout au moins, j’en ai, depuis quelque temps, ressenti la prétentieuse et mégalomane impression. Je m’explique. En rédigeant ce texte, j’ai pris conscience qu’au fil des années, trop de coïncidences nous réunissaient, nous unissaient, lui l’écrivain, moi le lecteur. Dans le désordre : son lieu de naissance (Acy-en-Multien), en Picardie, comme moi ; Acy-en-Multien à quinze kilomètres de Silly-le-Long, petit village où résidait mon arrière-grand-mère et où ma mère fut élevée ; son lieu d’adolescence (Reims) et j’ai passé mes vacances d’enfant et d’adolescent au château de Sept-Saulx, dans la Marne, à 21 kilomètres de Reims (mon grand-père maternel y était jardinier) ; la profession de journaliste nous est commune, de même que notre intérêt pour la condition ouvrière, les femmes et l’alcool. Le fait que j’ai été amené, par hasard, à connaître ses amis chers (Jacques-Francis Rolland, Jean-Jacques Brochier) ; ils devinrent les miens. Ils me manquent. Mais, au fond, tout ceci n’est rien. Je pense que Roger Vailland est l’un des plus grands stylistes français. J’aime également qu’il fût un hussard rouge. Un homme de gauche, d’une vraie gauche extrême, qui, jamais, ne fit la morale, et jamais ne négligea le plaisir. C’est si rare… Une manière d’aristocrate, adorateur de nos meilleurs écrivains : Laclos, Stendhal, Diderot, Bernis. » Philippe Lacoche 

 

La collection Duetto invite écrivains et critiques à évoquer leur grande passion littéraire, à parler d'un auteur qu'ils admirent, qu'il s'agisse d'un maître disparu depuis longtemps ou d'un contemporain qu'ils ont eu la chance de rencontrer.

 

Auteur(s) Philippe Lacoche

Editeur Nouvelles Lectures

Date de parution

15/06/2015

Référence

9782374240060

 

PRIX 1,99 €

EAN ebook 9782374240060

Philippe Lacoche
Les Dessous chics du marquis, Philippe Lacoche ; 28 juin 2015.
Les Dessous chics du marquis, Philippe Lacoche ; 28 juin 2015.

Les Dessous chics du marquis, Philippe Lacoche ; 28 juin 2015.

A commander sur le site nouvelleslectures.fr ou via les bonnes libriries numériques : "Philippe Lacoche raconte Roger Vailland", juin 2015. 1,99 euros

Parution livre numérique Duetto : Philippe Lacoche raconte Roger Vailland

Parution livre numérique Duetto : Philippe Lacoche raconte Roger Vailland

Sur Babelio

10 critiques sur les livres de Philippe Lacoche

www.babelio.com/auteur/Philippe-Lacoche/31888

Biographie, bibliographie, lecteurs et citations de Philippe Lacoche.

      Tag(s) : #Philippe Lacoche

      Partager cette page

      Repost 0
      Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :