Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Poésie sur toile de fond de paysages captés en Picardie maritime---

 

Et j'aurais pu à pleines mains

 libérer la traîne du vent

 et m'asseoir dans la barque longue

 À mes pieds dormirait le chien

 qui va le monde sans un regard

 Ce serait le commencement

 comme un oiseau s'élèverait

 depuis l'étoffe des roseaux

 

J'aurais pu fermer les deux yeux

 goûter la cadence des flots

 insouciant porté par le chant

 des sarcelles aux ailes de verre

 Elles disent des îles peuplées

 de chimères au ventre de femmes

 Quand passe le soir elles s'endorment

 sur les épaules des peupliers

 pâles et revêtues de brume

 Et là l'automne est leur amant

 qui les pénètre doucement

 

Dans le ciel encore qui vacille

 j'efface la frontière je prends

 le chemin du vent qui se mêle

 à la nage libre des rivières

 

Antoine MAINE

(Source : Page fb d'Antoine MAINE, février 2016).

"C'est un monde d'oiseaux

avec des hérons plantés au bord du fleuve

des mouettes qui gueulent en souvenir de la mer

et un merle qui chante dans la nuit

pour attirer l'aube

Je connais dans une forêt une place

où sont les ombres assoupies

dans un creux d'ailes"

© Antoine Maine WebSite : http://depassage.tumblr.com/

Tag(s) : #Antoine Maine, #le site "de passage"

Partager cette page

Repost 0