Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

En guise de préambule :

 

Dans la lecture de Jean-Pierre Duprey, Antonin Artaud, Nicolas Rozier, Alain Marc. Publié sur ma page facebook ce 12 juillet XV:

 

"Cloaque-langue de mots Dits de l'Ecrouloir où / tombe la langue / s'effondre le sens / pour /que ressurgisse de l'agonie / des espoirs / cloués aux faux soleils aux / fausses fenêtres de l'effondrement / la verticale de l'Etre. Soleil noir, oronge du sang acide à circuler dans l'âtre / calciné-braise de nos veines empoisonnées em-/ prisonnées de leurres-paraître / Circule l'écri-/ ture tempétueuse/ sous leur vent-/-il -a -tueur / de tristes pales vénéneuses / Circule E/Cri/-ture / sang cloué sur nos tempes d'Excalibur. Brûlent où ils refleuriront / les fruits noirs de la terre. Châtrés pour mieux grandir / éclos-nés de leurs cendres. Il se décroche des croix où l'on voudrait l'abattre / l'Oiseau du poème. Ciseaux de soleil & de chair son vol signe le coup d'arrêt orbe des frontières. Cloaque-langue de mots Dits de l'Ecrouloir où / tombe la langue / s'effondre le sens / pour /que ressurgisse de l'agonie /des espoirs / cloués aux faux soleils aux / fausses fenêtres de l'effondrement / la verticale de l'Etre.

Murielle Compèredemarcy MCDem

La verticale de l'Etre, soit dit en réseau socialisant, peut notamment se prendre par l'ouverture des œuvres ci-dessous représentées.

OEuvres de Jean-Pierre Duprey, Antonin Artaud, Alain Marc, Nicolas Rozier.
OEuvres de Jean-Pierre Duprey, Antonin Artaud, Alain Marc, Nicolas Rozier.
OEuvres de Jean-Pierre Duprey, Antonin Artaud, Alain Marc, Nicolas Rozier.
OEuvres de Jean-Pierre Duprey, Antonin Artaud, Alain Marc, Nicolas Rozier.

OEuvres de Jean-Pierre Duprey, Antonin Artaud, Alain Marc, Nicolas Rozier.

Si

personn/

elle

Elle

EST

 

l'écriture d'Alain Marc

s'uni-

vers-

alise

m'uni-

vers-

alise / Si

Elle

me boul'

verse

c'est qu'Elle

Est

boul(e)-versante.

 

L'atteindre

en plein cri

avant que de l'approcher / jusqu'au

Si-/

lence.

 

© Murielle Compère-Demarcy, 28/06/2015.

Et voici / ce qui se dit là / d'A-/

lain Marc / de par

et à

travers nous---

 

Ecouter, il faut écouter et réécouter ces poésies sonores où martèle le CRI

cette "agitation extrême" captée par la conque des mots mis en voix

dans une chorégraphie de tout le corps

comme lâcher d'oiseaux sauvages de notre paume tendue vers le haut

pour atteindre

puis continuer

d'approcher

une plénitude totale

dans la proximité permanente d'une poésie qui ne s'impose pas

mais se pose

un vif instant

le temps que l'on a / aura toujours     tant

que l' "on gagne(ra) sur nous et sur le monde"

de capter sa Voix---

 

Ami, entends-tu---

 

Murielle Compère-Demarcy, 1er mai 2015.

 

Ces bribes, extraites des enregistrements disponibles en CD-audio auprès

de Co-production Première impression / Artis Facta

http://impression.premiere.free.fr  :

 

"si le cri est agitation maximum

si le cri est paroxysme

il conduit en final au / silence

Et permet d'atteindre la plénitude

totale

 

Le silence ne s'impose pas /

de l'intérieur comme de l'extérieur

Il se gagne       petit à petit

sur soi-même et sur le monde" (...)

 

N.B. : la mise en forme du texte dit par Alain Marc a été librement adaptée par Murielle Compère-Demarcy, d'après écoute d'extraits disponible via le Net.

3e festival de poésie à "La Faïencerie" de Creil, lectures avec (de gauche à droite) Philippe Blondeau directeur de "La Passe", Isabelle Cousin, Alain Marc.

3e festival de poésie à "La Faïencerie" de Creil, lectures avec (de gauche à droite) Philippe Blondeau directeur de "La Passe", Isabelle Cousin, Alain Marc.

TU RVIENDRAS PPA ?

 

 

Alain MARC

 

 

 

Tu pleurs toultemps

ppa

dins ch’cabin

commech bon temps qui rvint toultemps

chl’enjolement

 

 

 

Tu pleurs toultemps

ppa

é tu bisques

à dégobiller

comm’in cabri

 

 

 

Tu pleurs toultemps ppa

flanqué

in brin

à l'urlure

in cassieu

tous jours

dins tes yeux

 

 

 

Tu pleurs toultemps ppa

tout esbaudi qu’t’es

à t'étoquer

tous jours

dins chés waters

Toc toc !

 

 

 

Tu pleurs

toultemps

ppa

à bout

d’gingin

braque

à décatir

su chele lavasse

 

 

 

TU PLEURS

TOULTEMPS

PPA

aveuc tin membre

maboule

qui s’biffe ed li-même

stomaqué

débarbouyillé

qui s’frayille tous jours

 

 

 

TU PLEURS TOULTEMPS

PPA

à t’décarcasser

en ravigote

à ker tous jours quet’chose

dins t’vie

qui s'radine

 

 

 

D’où qu’t’es

açteure

ppa

dis

d’où qu’t’es ?

 

 

Tu rviendras

t’taleur

hin hin ?

 

tu rviendras ?

 

dis dis

tu rviendras

ppa ?

 

poème en picard-argot « Tu rviendras ppa  ? »

dédié à Christian Edziré Déquesnes  en marge du dossier

  avec un lexique picard/français intégré au poème et un texte de présentation de la démarche,

 

revue « des langues poétiques » la Passe,

 

 no 19 « Alors on danse ? »

 

 dirigé par Tristan Felix et Philippe Blondeau

 

 (avec une notule sur le danseur et chorégraphe japonais Ushio Amagatsu,

 

 des poèmes, textes et collaborations de Werner Lambersy,

Pascaline Mourier-Casile,

Paul Dalmas-Alfonsi,

Tristan Felix,

Christine Monot,

Isabelle Voisin,

Arnaud Talhouarn,

Catherine Bédarida,

 Juliette Mouquet,

 Anne Peslier,

 etc.),

 

print.-été 2014

 

 

 

 

- voir les lectures du poème au 3ème Festival de poésie de Creil et à la Halle Saint-Pierre dans les Lectures publiques

 

- voir la republication du poème, du texte et du lexique picard-français dans le numéro 2 de la revue le Moulin des Loups

 

.

 

 

 

 

 

poème en picard-argot « Y es-ti ? » suivi d'un lexique picard/français

 

 en marge du dossier,

 

revue « des langues poétiques » la Passe,

 

 no 20 « la Joconde, icônes et clairs obscurs »

 

 dirigé par Tristan Felix et Philippe Blondeau

 

 (avec notamment des textes, poèmes, illustrations ou collaborations de

Yekta,

Philippe Blondeau,

Isabelle Voisin,

Jean-François Perrin

 et Christian Edziré Déquesnes),

 

aut.-hiver 2014-2015

 

- Voir l'information publiée sur le réseau "social" Facebook

 (avec les appréciations), mi-oct. 2014

 

 

 

 

 

 

 

(les 3 premières strophes du poème « Y es-ti ? » ont été reproduites dans le prospectus du no 20 de la revue destiné à sa promotion

 avec des extraits des textes de Freddy Teixeira, Léo DV & Frédéric Moulin, Jean-Jacques Dorio,

Eugénie Kuffler, Tristan Felix & Christophe Esnault, Philippe Blondeau, Jean-François Perrin, Paul Dalmas-Alfonsi & Tristanu Felice)

Dans sa Lettre à mon ami sculpteur amoureux de poésie , Alain Marc s'explique sur sa démarche :

"je me suis laissé emporter. Il ne s’agit pas de “mélange”, ni même d’ “union”, mais de solidification. Le mot exact à inscrire, est bien “solidification” (qui retrouve celui, premier, d’ “amalgame”). Alors je l’appose, le pose, et afin de le “rendre” peut-être un peu plus poétique je le casse, le coupe, en deux – ces coupes, souvent si mal comprises par les lecteurs et lectrices qui ne font pas marcher leurs oreilles…

Nous n’avons pas à être forcément poétique, absolument poétique, mais à susciter la pensée. Et l’ “illumination”, que peut procurer une idée, que l’on qualifie alors souvent de “lumineuse”…, produit le poétique. Tout l’enjeu de ces évidences, est de provoquer ce genre d’éclair de la pensée, et d’ouverture de la vision. Il y faut donc une idée claire, la plus claire possible c’est-à-dire qu’il faut travailler et enlever tout ce qui ne sert pas, n’apporte, rien, d’autre, que du sur, du déjà dit déjà pensé. Par les mots, le squelette, qui seul doit rester : l’épure. C’est un long travail, ce qui explique l’extrême lenteur que je mets et passe sur mes textes, comme pour les publier, un long travail à partir du seul réel. Afin de voir enfin le réel, celui seul que nous serons peut-être en mesure de voir juste avant de mourir… Il ne faut donc pas faire absolument poétique, poétique avant, poétique par mimétisme de l’acquis, de l’histoire et des habitudes littéraires qui ont précédé. Le poétique, si l’écriture est là, vient après. Telle est ma démarche de toujours. "

Fevrier 2015.

Dans Le grand cycle de la vie ou l'odyssée humaine, Alain Marc aux textes et à la mise en voix & Laurent Maza aux compositions sonores

interprètent un cycle de 14 poèmes de près de 1300 pages écrits pour la plupart avec des paroles de penseurs, écrivains, artistes ou autres fondues en une nouvelle parole qui cherche à dire.

Des mises en voix et en musique remarquables sur la solitude, la nécessité de l'art et de la poésie en particulier, "scandées" sur le rythme de la vie et de ses expressions.

 

A découvrir.

Poésies sonores, CD audio

Co-production Première impression / Artis Facta

http://impression.premiere.free.fr

COLLABORATIONS PÉRIODIQUES, REVUES ET CAHIERS DISPONIBLES DANS LES MAISONS DE LA PRESSE OU LES LIBRAIRIES

 

vignette « Délices érotiques » sur le récit l'Âme de Buridan d'Hubert Haddad,
rubrique « Feuilletage », journal les Lettres françaises première nouvelle série, no 26, Ivry-sur-Seine, nov. 1992

COLLABORATIONS PÉRIODIQUES, REVUES ET CAHIERS DISPONIBLES DANS LES MAISONS DE LA PRESSE OU LES LIBRAIRIES

COLLABORATIONS PÉRIODIQUES, REVUES ET CAHIERS DISPONIBLES DANS LES MAISONS DE LA PRESSE OU LES LIBRAIRIES

Le moulin des Loups n°3 : invitation à entrer dans La Grande Picardie Mentale par le moulangeur Christian Edziré-Déquesnes
Le moulin des Loups n°3 : invitation à entrer dans La Grande Picardie Mentale par le moulangeur Christian Edziré-Déquesnes

Le moulin des Loups n°3 : invitation à entrer dans La Grande Picardie Mentale par le moulangeur Christian Edziré-Déquesnes

Grand merci à mon ami Christian Déquesnes pour sa traduction en picard de la page 26 de "La Poitrine étranglée" dans le moulin des Loups 3

 

(avec son très intense supplément de l'entretien de Philippe Jaffeux avec Emmanuèle Jawad) :

 

Alain MARC

 

http://alainmarcecriture.free.fr/poemesadireetarevues.htm…

 

Et grand merci aussi au sieur Christian-Edziré Déquesnes de continuer à faire vivre la Grande Picardie Mentale

Le Monde la vie 4 (Pages manuscrites dans blog lapoesiedoitquitterlabeauté) d'Alain Marc.

Le Monde la vie 4 (Pages manuscrites dans blog lapoesiedoitquitterlabeauté) d'Alain Marc.

Tag(s) : #Alain MARC

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :