Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

« Bien séparer le blanc du jaune, bien doser le sucre. Tu ne diras pas pourquoi tu as pleuré. Un peu de caramel cristallise au fond de la casserole. Ce qui fracture le cœur de l’enfance n’a pas d’odeur. »

 « Tu sors, tu traverses le déluge. Tu trouves de brins de joie là où les éléments déchainés libèrent leurs tourments. »

 « D’une écorchure fuse l’imbrication exacte du mot avec la langue. »

 « La protection paternelle quotidienne, voilà ce que tu mets en joue dans les nervures du présents. »

 « Dans la pulpe du fruit que tu mords, dans l’acceptation de ta chair jusque dans son usure, tu trouves partout une exaltation de matière. »

 « Peur que tout s'arrête d'un coup, sans avoir le temps de baillonner le tic-tac de la pendule pour dire "Je t'aime". »

Extraits de "Marche lente" de Jean Azarel (Ed. Samizdat)

Et ce ciel a dévoré
jusqu’à l’avant- dernière
miette
de cette nuit aux sangs retournés
en-dedans de nos lèvres ourlées
de mots abouchés au noir de l’horreur
ô silence de cette nuit retournée
à l’envers
comme la liberté de nos gestes
dans ce désastre des fenêtres

Ce qu’il restait de soleils
lucidité acide
un zeste
d’humanité & de miel
gicle dans ce bleu de déveine violacée
de liberté violée
rognée en plein ciel

Ce qui veillait encore de nuit
lueur d’espoir en vie
XXIème siècle de boucherie
où des tueries barbares
descendent
de nos altitudes à nos pires
mauvais rêves
en plein drame
des tremblements & torpeurs
jusqu’aux fonds meurtriers
de nos outragées mémoires
démantelées
désarçonnées /
émiettées

Abîme infini dans les astres désorbités des fenêtres
Infini désastre dans l'orbite désaxé des fenêtres…

Murielle Compère-Demarcy

Poème à dés / jetés / gueulés          Murielle Compère-Demarcy

(poème à respirer / représenter à voix haute)

 

Espace électrique Espace électrique   -   Espace féerique Espace tellurique   - Espaces électro-

Électro-magnétites   - magnétite noire du Poème      Espaces électro-            électro- / techniques

 

Électro-magnétiques  Électro-phalliques

Fééries de l’espace / Faëries    Trash and space and Dance     Projections / collisions /  interjections / introductions        Univers-alité  de trop de profusions           contorsions /        diversions

& alter-cations

Espace électrique     - électrocution    -   mainmise mille tensions

maintenir le cap                              malgré

maintenance soumise      sous-traitance permise      Espaces permissifs        espaces offensifs

espaces agressifs  -  espaces laxistes   -   espaces laxatifs

 

Déglutitions

Espace électrique           espace effeuillé                              sur-hélitreuillé                 dans les courts circuits

Courts circuits fictifs                      circulant              dans l’air  circulant au vent                         sur

mauvais faciès                  la rouille et le temps                      trop de gestes à vendre

nos moulins à vendre                        coups d'épées dans l'eau                                          nos moulins à vent

 

Temps des machineries 

Soleil Mécanique

Temps lucidifère /Lucifer ex -// élucidifère

 

ex machina sorti

tout  droit hors lumière

Du marc de café

du marc de café                                              le café marne                   dans ton jus

 

Diva 2000

divinités démodées

Divinissime 2010

Solitudes

Incoercitives

Sessiles / divinités nées

Dans le marc de café

 

Marre de quoi / marre de rien                  Histoire de marner                Le café marne dans

son jus       serré dans      Tu y crois Tu y crois       Coûte que coûte / à tout vaà tout prix / à bas prix

cash ou chèque                               Chèque en bois                               ArriérésChacun sa misère / chacune sa tristesse

 

Réseaux électriques   -   Clones Eclectiques  -  Equités sapées / pauvre humanité   -Fracturéé

Désossée        - Fées des espaces ô anémiés      dans son propre sang  asphyxiée / vidée / anémiée

Fées malades des espaces ô 100

Réseaux d’univers statiques       Statufiés      Electrocutés

 

Espace électrique / techno-

Auto-

Crates

Réseaux sourds solubles

Rhésus indéfinissable

Progrès de nos cécités

                                                                                                          C’est cité d’avance     Sur nos corps qui brillent

                                                                                                                                             Nos peaux sous beaux cuirs

                                                                                                                             Tannés / magnétiques

                                                                                                              Tannés / magnétiques

 

                                                                                              Rébus de la toile

                                                               Espace des Réseaux / Espace de RéSOs

                                               Imagerie             électro / magnétique

                    Nuit  / Jour          magnétite noire du poème

                Brille sur le Corps des résonances

Fluide déroulé du scintillement

dans les sentinelles                       des  étoiles

 

Univers interstellaire & technologique                 Espace hémorragique sang noir intergalactique

L’amadou fait feu de  son végétal     Contre les fibres de nos vibrations émotionnelles  / émotives

Allumons le briquet   du feu de la patience    Incandescence en lente          consommation          braise d’un souffle

 rallumer le feu                                rallumer le feu

 

Crash filmé              de l'intérieur                de nos existences           planches             crânes d'OS                       explosé                               érodé                            rabotées                         usées                              trépanés

S'OS        Souffle ! Éteignez les paupières ! ! !

"Jus de coco / de citron vert

l'astre un goyave

dans le houppier du jour

Giclent des désirs

en instance de nos rêves

/ morts

Effervescence de nos bouches

réanimées dans le bocal

aux ferments galactiques /

de l'amour

Jus de coco / de citron vert

l'astre un goyage

Soleils d'une margarita

les inspirations fortes

/sans alcool"

Murielle Compère-Demarcy, 28/01/2015.

"Ce nuage de feu flottant

flambe la colline

Le premier pas de chaque jour

allume le poème

Dans tes mains

à chaque versant de mon chemin

Tu tombes à pic

Pour nous rejoindre "

Murielle Compère-Demarcy, 28/01/2015

Tag(s) : #Instantanés de PoéVie

Partager cette page

Repost 0